Accueil

Oissery.com ©  Conditions d'utilisation

Accueil. La face cachée des conseils. Nous avons vu pour vous. On ne vous dit pas tout. Les actions menées. Les précédentes élections. Mr le maire a dit. Liens utiles. Contact. Les archives 
Page 8
Archive page d'accueil page3

Précédente

Archive page d'accueil page5

Suivante

 Démantèlement de la CCPMF, le mot de Bernard Rigault



A l'approche de la décision du Conseil d'Etat (en principe avant fin mars) qui tranchera sur le schéma retenu par le préfet de région : soit 17 communes du 77 rattachées au 95, soit par un maintien des 37 dans le 77, il est surprenant de lire certains commentaires qui cherchent à créer la confusion.
Là où certains voient des opportunités politiques pour se placer, nous préférons défendre les services apportés aux populations.
Là où certains se posent en donneur de leçons, nous aurions apprécié de les voir participer aux nombreuses réunions de travail qui avaient pour seuls objectifs, de préserver la qualité de vie dans nos 37 communes.
Quand certains s’abaissent à lancer des attaques personnelles à destination de tel ou tel élu, ils ne servent pas les intérêts de nos concitoyens, mais seulement ceux des marionnettistes et professionnels de la politique, que l’on voit peu sur le terrain.
La décision est aujourd’hui dans les mains de la justice, et dans l’attente, nous poursuivrons nos efforts dans l'intérêt unique des populations de nos 37 communes, qui rappelons-le, nous ont élus.


Bernard Rigault


Mr le Maire a publié sur le site de la mairie, un article laissant entendre l’installation de la fibre optique à Oissery en 2018. Comme vous pourrez le constater en lisant le texte complet ci-dessous, Mr le Maire a tronqué certains passages et surtout celui qui indique qu’en 2018, ce n’était que la programmation des travaux de déploiement et non l’arrivée de la fibre optique dans les foyers. De plus comme l’indique la CCPMF, les travaux pourraient être avortés par le démantèlement de la Communauté de Communes.


Cliquer ici pour lire le texte complet non tronqué.


Fibre optique : une nouvelle fois Mr le Maire se moque de la population de Oissery.



Publié le 16 Janvier 2016.

Ne rentrez plus les mains vides… du restaurant !

Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets (PLPD) visant à réduire de 7% la quantité de déchets produite sur son territoire, la CCPMF lance une opération-test invitant les clients de 20 restaurants à repartir avec le surplus de leur repas.

Si l’on considère qu’un client gaspille au restaurant en moyenne 210g par repas, il apparaît très vite que la pratique du « doggy bag » révèle un potentiel énorme d’évitement de production de déchets.

C’est pourquoi, la CCPMF, en partenariat avec la CCI de Seine-et-Marne, a distribué 3000 boîtes auprès de 20 restaurateurs de son territoire afin que leur client puissent, dès ce lundi 8 févier, les utiliser gratuitement pour repartir avec les restes de leur menu.

Cette pratique qui a l’avantage d’éviter le gaspillage et le coût de son traitement par la collectivité, aide également les restaurateurs à appliquer la nouvelle réglementation relative aux bio-déchets qui oblige tout producteur de plus de 10 tonnes de ce type de déchets à les valoriser de manière organique.

Aussi puisque cette démarche est utile aux différents acteurs, la CCPMF souhaite que cette phase de test, qui permettra d’éviter 600kg de déchets, se poursuive et s’amplifie à une plus grande échelle.

Mais comment pourrait-elle encore y contribuer si elle est démantelée ?

Les 20 restaurants se répartissent sur 11 communes qui pourront être signalés par un macaron sur la vitrine et d’autocollants pour les menus.


Mis à jour le 12 Février 2016.

Liste des restaurants ICI

« Là où l’Etat agit de façon coupable, la CCPMF agit de façon responsable !


Bien que coupable, alors que rien ne l’y obligeait, de démanteler une intercommunalité contre l’avis unanime des 37 communes qui la composent, de tout un Département et de la très grande majorité de la Commission Régionale de Coopération Intercommunale,

Bien que coupable de laisser, sans même les avoir consultées, 20 communes au sein d’une CCPMF privée de plus de 90 % de ses ressources,

L’Etat ne l’est pas au regard de notre constitution puisque le Conseil d’Etat a rejeté ces derniers jours, les Questions Prioritaires de Constitutionnalité déposées par la CCPMF.

Par conséquent, à l’inverse de l’Etat qui a manqué à tous ses devoirs républicains en imposant ses vues contre la volonté des élus et des populations, la CCPMF a respecté les siens en procédant ce lundi 15 février à l’élection de son nouvel exécutif.

Dans l’attente des prochaines décisions de justice, c’est donc autour d’un Président et de 6 vice-présidents que la nouvelle assemblée a décidé d’assumer toutes ses responsabilités en relevant le défi de poursuivre, dans cette période obscure, la continuité des services en gérant au mieux les intérêts de la population et du personnel. »


Carte_nouvel_CCPMF.jpg executifCCPMF_fevrier_2016.pdf

La nouvelle carte des 20 communes de la CCPMF (cliquez pour agrandir)

Le nouveau éxécutif de la CCPMF (cliquez pour agrandir)

Voici notre nouvelle Communauté de Communes

Publié le 17 Février 2016